En langage peu châtié, mais il n’y a aucune raison de rester poli,  le Japon continue de se f…. de la g….. de la communauté internationale en utilisant une faille du moratoire sur la chasse de la Commission baleinière internationale qui autorise la chasse à la baleine pour des motifs scientifiques.

Depuis 1986, la chasse à la baleine est interdite mais à Tokyo la viande de baleine continue  à être servie dans les restaurants.

Bien plus, l’ONG Sea Sheperd, qui perturbait l’activité des baleiniers afin de rendre plus difficile la chasse aux cétacés, a renoncé à traquer les navires japonais en invoquant une « surveillance militaire » des autorités japonaises.

Bref 5 baleiniers sont partis en chasse en Antarctique pour massacrer 333 baleines de Minke 

On regrette que ce soit le Japon qui soit ainsi montré du doigt et qui entame ainsi sérieusement son capital de sympathie que lui porte traditionnellement la communauté européenne.

2017-11-10T15:42:40+00:00
Translate »