Cliquez ici pour retourner au Sommaire de Distrimed.com Découvrez la boutique de Distrimed.com

Rubrique "Hemorragies Externes"

Rubrique
Précédente

Retour au Sommaire des Gestes qui Sauvent

Sommaire des Gestes qui Sauvent

Retour au Sommaire des Gestes qui Sauvent

Rubrique
Suivante

Rubrique "Hypertension"

QUE FAIRE FACE A UNE HEMORRAGIE INTERNE ?

1) DEFINITION :

Une hémorragie est un écoulement de sang causé par la rupture d'un vaisseau sanguin. Lorsque cet écoulement se produit à l'intérieur du corps on parle d'hémorragie interne. Lorsqu'il se produit à l'extérieur du corps on parle d'hémorragie externe.

On peut distinguer trois sous-catégories d'hémorragies :

  • l'hémorragie artérielle (le sang est rouge vermeil et il gicle par saccades),

  • l'hémorragie veineuse (le sang est rouge sombre et il s'écoule en nappe),

  • l'hémorragie capillaire (qui correspond à un saignement de faible intensité et sans gravité, tel que celui provoqué par une coupure faite en se rasant).

De ces trois sous-catégories, c'est l'hémorragie artérielle qui est la plus dangereuse car la perte de sang est très rapide. Dans tous les cas, l'important est d'arrêter le saignement le plus vite possible, car une perte d'un litre de sang chez un adulte (qui en possède en moyenne cinq litres) est suffisante pour mettre sa vie en danger.

 

2) LES SYMPTÔMES :

Quels sont les signes qui doivent vous faire penser à une hémorragie interne ?

Il arrive parfois qu'une hémorragie interne se manifeste par un écoulement de sang au travers d'un des orifices naturels du corps :

  • crachats de sang ou écume rosée à la bouche, lors d'une hémorragie pulmonaire,

  • vomissements de sang ou selles sanglantes, lors d'une hémorragie digestive,

  • saignement de nez ou des oreilles, lors d'une hémorragie crânienne.

Cependant, dans la majorité des cas, une hémorragie interne est difficile à déceler et son existence ne pourra être confirmée ou infirmée que par un examen médical poussé. Il est cependant possible de suspecter l'existence d'une telle hémorragie chez les victimes d'un accident ou d'un choc qui présentent l'un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • une grande pâleur,
  • un pouls rapide,
  • une peau moite et froide,
  • une soif intense,
  • une sensation d'étouffement et une grande anxiété,
  • des nausées et des vomissements,
  • des frissons ou des sueurs froides,
  • une respiration anormale,
  • une perte graduelle de l'état de conscience,
  • une peau localement bleutée.

 

3) LE TRAITEMENT :

Comment traiter une hémorragie interne ?

Elle exige un transport immédiat à l'hôpital. En attendant allongez la victime tête basse (pour faciliter l'irrigation de son cerveau) et protégez la contre le froid et les intempéries.

Alertez ou faites alerter les secours (15 Samu ou 18 Pompiers).

Surveillez l'évolution de son état général (pouls et respiration) en attendant l'arrivée des secours

Ne lui donnez pas à boire

Attention ! les conseils ci-dessus ne remplacent pas une formation au secourisme dispensée
par un organisme agréé ou une association habilitée (Croix Rouge, Protection Civile,...).
Seule une telle formation vous permettra de pratiquer le secourisme avec un maximum d'efficacité et de sécurité.


Copyright : Distrimed.Com - 2000