Formation Spécifique au Charter et à la Pratique du Yachting de Plaisance 2017-08-01T10:11:42+00:00

 

Présentation de la Formation Spécifique au Charter Professionnel et à la Pratique du Yachting Commercial.

 

Le Yachting de plaisance a ses exigences et spécificités auquel un Brevet de Commandement Capitaine 200 ou 500 ne suffit pas.

 

Un Brevet de commandement constate une aptitude à la conduite des navires ; or le Yachting Commercial exige la confluence de compétences complémentaires pour lequel la navigation même n’est que l’une des composantes. La fulgurance du développement de ce type d’activité depuis 20 ans doit conduire à sa professionnalisation, ce qu’ont bien compris les officines anglo-saxonnes.

 

A ce titre, le Yachting de Plaisance est une activité commerciale qui emprunte également de l’hôtellerie, de l’hospitalité et de l’animation de loisirs ; toutefois, l’ensemble de ces compétences additionnelles doit être vu à la lumière d’un embarquement et donc des spécificités maritimes.

 

Notre formation s’adresse aux Capitaines et futurs Capitaine 200 ou 500, ainsi qu’aux marins qui souhaitent s’engager dans cette voie, que ce soit comme travailleur à leur propre compte ou comme employé d’un armateur. Il est proposé une sensibilisation générale afin que le futur entrepreneur ou demandeur d’emploi puisse répondre aux critères de cette activité.

Notre formation répond également à la forte demande de reconversion vers cette activité, sans que pour autant les candidats en mesure toute la complexité.

Il est en ce sens nécessaire que les postulants qui souhaitent s’engager dans le Yachting Commercial soit éclairé sur les exigences et spécificités de cette activité en voie de spécialisation. Aujourd’hui, le skipper sympathique a cédé la place au skipper professionnel que demandent les armateurs sur le marché de l’emploi.

De même, pour un armateur ou un propriétaire qui désire confier à un Capitaine un navire dont le coût peut atteindre plusieurs millions d’€, il importe que celui-ci apporte la maîtrise d’une compétence minimum. Sur option, un test de maîtrise peut donc informer objectivement l’employeur sur le niveau du candidat.

Ce certificat de compétence doit permettre également de mieux positionner nos équipages vis-à-vis de la concurrence internationale. Notamment, bien qu’obligatoirement STCW, les brevets émis par les Etats, n’offrent pas tous les mêmes prérogatives. Il est nécessaire de préciser certaines particularités.

De même, vis-à-vis des armateurs, ce cursus démontre l’engagement d’un marin à comprendre et vouloir satisfaire aux exigences et contraintes de cette activité particulière qui va au-delà des compétences strictement maritimes.

 

Notre Formation est essentiellement pratique et donc embarquée à bord d’un navire inscrit en plaisance commerciale sous pavillon européen, à quai ou en navigation, car l’environnement maritime est prépondérant.

 

On pourrait penser que certains points devraient être a priori maîtrisés par tout Capitaine Breveté ; il n’en est rien en pratique et il est nécessaire, vis-à-vis des employeurs armateurs notamment, qu’une vérification des connaissances de base soit effectuée tant l’expérience de chacun est variable.

 

I Composante de la formation de base:

Les spécificités du Yachting de Plaisance Présentation (3 h)

Introduction au Yachting de Plaisance, le transport de passagers, l’activité de Charter, la location avec Skipper, la notion d’armateur occasionnel, la location en bare-boat, la co-navigation, la caisse de bord. Le cas du skipper rémunéré non breveté, l’accompagnateur technique.

Responsabilité Juridique du Skipper et du Skipper/Propriétaire, les relations avec l’Armateur.

 

La sécurité des passagers en Charter ( 3 h)

Sécurisations des Passagers en toutes circonstances ordinaires et extraordinaires. L’Autorité du Capitaine.

 

Les enfants à bord surveillance, obligation et responsabilité des parents,

Les personnes âgées, les personnes obèses, les malades.

Le mal de mer, quelques recettes qui peuvent parfois soulager.

Consommation d’alcool et de drogue.

Le bon repas et le danger d’hydrocution.

Le port du gilet.

Les zones interdites : salle des machines, cuisine.

Navigation de nuit

 

Les manœuvres, la conduite du navire et l’organisation du bord en charter. (6 h)

Plateforme et zone de sécurité pendant les manœuvres.

Vérification et test de toutes les manœuvres basiques d’amarrage, mouillage, mise à l’eau, accostage, matelotage de base, aide à la veille. (Il est impératif que chaque membre d’équipage puisse effectuer en toute sécurité et en présence de passagers, les manœuvres de base et apporter sa contribution à la veille du navire et plus généralement à la sécurité de la navigation et du navire)

Le mouillage ; technique du mouillage forain, prise de bouée ou de coffre. Passer la nuit au mouillage, écologie, sécurité, assurance et responsabilité propres aux mouillages en criques ou calanques, respect de la règlementation (arrêtés, zone des 300m en Italie, boule de mouillage, orin, mouillages organisés, règlementation locale).

 

Accident au Capitaine, chaque membre de l’équipage doit pouvoir assurer, même s’il n’est pas breveté, la sauvegarde des passagers, de l’équipage et du navire. Formation aux procédures d’urgence.

La bibliothèque du Bord : présentation du Shom et des ouvrages utiles en navigation

 

Naviguer à l’étranger – une heure de Navigation sera effectuée en utilisant la langue anglaise comme langue de commandement.

 

Les livres de Bord et les papiers du bateau, l’importance du Journal de Bord en utilisation commerciale. Les diverses assurances indispensables. La présentation des titres aux autorités. Le journal des évènements de mer.

Le Gan, Avurnavs Avinavs, de leur importance en charter

 

 

 

L’Hôtellerie et le service du bord (2 h)

L’ensemble de l’équipage est également un hôtelier qui module son degré de prestation en fonction de plusieurs critères. Le Yachting de Plaisance pour les MY se rapproche des critères requis en hôtellerie.

Les fournitures hôtelières

Selon le type de charter, l’équipage doit savoir gérer le service à bord.

Le service Hôtelier

Le service de la Table

La cuisine organisation budget préparation

Le service d’escale organisation critères

Les conciergeries

Le Capitaine ou le responsable doit savoir gérer et budgétiser les approvisionnements et les menus, en fonction de la navigation, d’un budget déterminé et des goûts de ses passagers.

 

Hygiène : cuisine et guest room (2 h)

Les règles d’hygiène à respecter en cuisine, dans les zones communes et dans les zones privatisées. Les règles particulières des déchets à bord.

Emploi des produits d’hygiène à bord ; recommandations, dangers, mise en sécurité etc..

Hygiène du linge

Comportement, tenue, présentation de l’équipage (2h)

Le charter implique souvent une promiscuité avec les passagers que l’équipage doit savoir gérer. La propreté, la tenue, la courtoisie, la discrétion doivent être modulés en fonction du type de charter.

La tenue vestimentaire importance et reconnaissance d’autorité

Le langage et la familiarité

La disponibilité

Le professionnalisme

L’hygiène corporel

 

Aperçu sur la réglementation et la législation de l’activité de charter en Europe (3 h)

Aperçu et sensibilisation sur la réglementation générale : déclaration d’activité, safe manning, Assurance P&I et Skipper, assurance pour les activités annexes (bouées, plongée sous-marine) notion de mise à disposition et exigence de certains diplômes d’encadrement (plongée, bouée tractée, trampoline, piscine).

Sensibilisation à la problématique des différents diplômes européens ou internationaux. Yachtmaster, STCW, certificat de reconnaissance, distance de navigation, CRO, CGO etc…

Sensibilisation à la complexité de la règlementation nationale et internationale

 

Aspect commercial de l’activité de Charter (4h)

Le charter est une activité commerciale et doit donc être lucrative ; La diversité géographique induit des activités différentes et des coûts d’exploitation variables

Business Plan

La TVA

Etat des charges et équilibre budgétaire

La fiscalité, douane, carburant

Naviguer sous pavillon étranger ; une situation complexe aux interrogations multiples

Choix du bateau

Gestion des apporteurs d’affaire, courtiers, loueur, internet (différents aspects) office du Tourisme, relation inter professionnel

L’activité professionnelle à titre accessoire ; l’utilisation mixte personnel et professionnel d’un navire commercial ; des dangers fiscaux et douaniers insoupçonnés

Les relations avec le propriétaire ou l’armateur

Traitement de l’accident et de l’Urgence ( 2 h)

L’accident en mer peut arriver

Accident au Capitaine, attitude de l’équipage, procédure d’urgence et de sauvegarde

Accident au passager : les réactions de l’urgence.

Test pratique en mer et récapitulatif de la formation (8 h )

II Option check up des compétences (optionnel) (16 h)

Cet ensemble de test des connaissances générales répond à la demande des armateurs mais aussi des professionnels qui veulent en faire état dans leur C.V .

En aucun cas nous ne nous substituons à un programme de formation maritime, notamment STCW ; Ceci n’est pas un enseignement maritime mais un check up de la maîtrise des techniques de base indispensable en yachting commercial.

Savoir seul et en équipage évaluer sa place de port, choisir les options et la technique pour s’amarrer.

 

Savoir seul et en équipage faire un amarrage sur pendille, amarrage sur bouée, amarrage à couple ou amarrage à quai ; gestion des amarres et des ancres, utilisation rationnelle du guindeau, gestion du vent traversier.

Le GPS, sondeur et le traceur de cartes (logiciel Max Sea ou Scan Nav) utilisation des cartes raster et Enc, danger des cartes vectorielles.

 

Usage du radar par condition météo dégradé (pluie – écho de mer) North UpHead Up quand et quoi choisir ?

 

La cartographie, vectorielle et raster ; que choisir, quand et où ?

 

L’approche des ports, réserver une place, signalisation, préparation du bateau à l’accostage.

 

Converser avec les autorités portuaires à l’étranger, résoudre les difficultés linguistiques.

 

La météo, le récepteur Navtex, les fichiers Grib, la météo en France et à l’Etranger, météo par internet, appréciation de la fiabilité des prévisions, les Avurnavs et les Avinavs le GAN (Maritime Safety Information – Navigationals Warning – Notices to Mariner -Weather Information)

 

La Radio VHF, utilisation au quotidien, communiquer de bateau à bateau en ANS (DNC)

 

Les appels de détresse, porter secours.

 

L’urgence médicale à bord – le défibrillateur – la consultation médicale à distance.

Préparation et vérification du bateau avant le départ, la check list indispensable (attention à votre responsabilité pénale)

Établir un plan de navigation (passage planning) pensez aux assureurs qui en cas de sinistres deviennent pointilleux sur cette partie du règlement.

Préparer et équiper son bateau pour voyager, préparer une traversée vers la Corse ou les Baléares, consommation de carburant, cap et route favorable

Navigation par temps de brume, navigation de nuit, navigation sans visibilité.

Conduite par mer formée, adapter la vitesse à la mer – Sécurisation des Passagers (poids dans les hauts)

 

Annexe

Calendrier prévisionnel

 

Aucun calendrier prévisionnel ne peut être établi, s’agissant de formation individuelle à la demande.

Pour chaque candidat il est établi un calendrier personnalisé en fonction de son propre emploi du temps

 

Support de cours et cahiers d’exercice

Les supports de cours sont principalement, les ouvrages du SHOM, la cartographie officielle, les ouvrages généraux et professionnels en vente à la Librairie Maritime quai de Rive Neuve à Marseille.

 

Pour chaque candidat, une liste d’ouvrage à acquérir sera fourni en fonction de son état de connaissance et d’expérience

 

Copie des titres et CV

 

Contrôle des normes de qualité

 

En fin de formation un formulaire d’appréciation sera remis au candidat sur le but de la formation, l’adéquation de l’enseignement à celle-ci, le respect de ces attentes, la qualité de l’équipe pédagogique, du matériel mis à disposition et du navire.

 

Locaux et espaces pédagogiques et administratifs

Le traitement administratif est exécuté au siège de la Société.

Les cours théoriques et pratiques sont dispensés à bord d’un navire inscrit sous pavillon européen à la plaisance commerciale

 

Matériel pédagogique

La Formation est assurée par un Capitaine Yacht 500 UMS.

 

Le bateau de formation est conforme en taille et tonneaux à des bateaux habituellement utilisés en Charter de haut de gamme (stabilisateurs, grue, fuel polish, groupe électrogène dessalinisateur)

 

L’équipement mis à disposition de l’élève est de la qualité pouvant être rencontré sur les Yachts les plus luxueux et également les plus modeste

 

Radar, Plotter, central météo Furuno, sondeur et sonar

 

Ais émission et réception

 

Logiciels Max Sea et Scannav

 

Caméras Thermiques nuit et de Jour Axis

 

VHF portable et fixe Icom

 

Téléphone satellite

 

 

 

Pour nous aider à mieux faire, Participez en donnant votre avis sur cette page !
Total 0 Votes
0

Faites nous part de votre opinion sur ce sujet

+ = Verify Human or Spambot ?

Translate »