Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

The Yachter, le Forum des Bateaux et Yachts à Moteurs est un espace d'informations et d'échanges ouvert à tous les plaisanciers qui souhaitent poser des questions ou intervenir sur des sujets qui les intéressent. Un de nos lecteurs ou un membre de l'équipe de rédaction répondra à vos questions le plus vite possible.
laliche
Messages : 25
Inscription : 13 sept. 2017 17:06

Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar laliche » 06 déc. 2017 11:55

Bonjour à tous,

Une question ô combien d'actualité, avec le temps changeant que nous avons ici ces derniers jours dans le Sud-Est. Qui dit automne météorologique, dit aussi retours d'est, qui font les délices des stations de ski sud-alpines, mais qui donnent forcément pas mal de vent entre nord et est.

Evidemment, ici on est bien abrité de tout ce qui vient de l'ouest (mistral) et des brises de sud, mais nettement moins du nord ou de l'est.

Samedi dernier, réveillé par de furieuses rafales, je suis donc allé vérifier ce qu'il se passait sur mon bateau, qui pour son malheur est coincé entre deux magnifiques GB 42 de la vieille époque: 13m, 15 tonnes de bois au bas mot, soit près du double du poids de ma coquille en composite, plus du double de tirant d'air, et un bon mètre de longueur en plus.

Mes voisins de ponton m'avaient prévenu : en cas d'est, le port subit un méchant ressac et de méchantes rafales (effet venturi) qui font bouger tout le monde, y compris les megayachts voisins (c'est dire la force). Tous m'ont dit de :
- m'amarrer loin du quai (béton), au minimum 3 à 4 m (pratique pour monter à bord... mais j'ai un palan désormais)
- ne pas souquer pendilles et amarres pour laisser un peu de mou et ne pas détruire chaumards et taquets
- mettre à l'arrière pointes et aussières croisées, et de les doubler si possible (dans mon cas ce n'est pas possible, avec un seul taquet par bord).
- barder de défenses en tout genre
- prévoir ressorts et autres amortisseurs, y compris à l'avant sur les pendilles (c'est la première fois que je vois ça dans un port).

Tout serait bien si justement mes voisins n'étaient pas aussi lourds et hauts : au moindre coup de mer et de vent, ils m'embarquent façon sandwich (ce d'autant plus qu'ils sont amarrés assez lâche). J'ai récupéré quelques défenses cylindriques supplémentaires, mais le ressac et le frottement entre les coques les fait "sauter" : j'en ai retrouvé trois sur mon pont.

Quelle serait la bonne attitude dans ces cas agités ?
- Demander aux voisins de souquer un peu plus leurs amarres ?
- A contrario, accepter moi aussi un amarrage très lâche, (mais je n'ai pas la même inertie qu'eux...)
- Aller pleurer au port pour qu'ils me changent de place (fin de non recevoir probable...) ?
- Acheter des défenses "goutte d'huile" surdimensionnées (que je ne saurais où stocker à bord) ?
- Acheter moi aussi un GB42 et danser la gigue hivernale ?

Bonne journée

laliche
Messages : 25
Inscription : 13 sept. 2017 17:06

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar laliche » 06 déc. 2017 12:23

et je m'auto-réponds, à la réflexion, j'ai souvenir que le conseil de base pour l'amarrage en hiver était:
"raidir le plus possible, et amortir le plus possible"
(ce qui peut se traduire par : accepter la hernie discale en l'absence de winch, et amarrer long)

C'est assez logique car souquer c'est aussi éviter les coups de rappel brutaux puisque le bateau bouge moins, et l'amortissement peut alors jouer son rôle sans détruire ressorts et autres dispositifs.

Je précise que je n'ai pas du tout l'habitude des ports assez exposés, puisqu'auparavant j'étais sagement rangé entre deux bateaux de taille et poids comparables au mien, dans des ports raisonnablement abrités du large.

The Yachter
Messages : 180
Inscription : 06 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar The Yachter » 06 déc. 2017 14:47

@Laliche

La question est bien posée et les auto-réponses sont parfaites.

Dans beaucoup de port (La Ciotat par exemple), les voiliers exposés à l'est s'amarrent loin du quai et on un palan. Les bateaux à moteur négligent, à tord, cette pratique.

Le problème posé concerne en fait la tension des amarres.

Tout d'abord, soit on met des amarres avec un bon coefficient d'élongation comme par exemple la futuna de Cousin Trestec ou l'on met des amortisseurs. Il faut bannir, comme l'on voit chez les "voileux" la drisse de récup frappée directement aux taquets.

Pour la tension, difficile d'expliquer le "feeling" qu'il faut avoir.

La force de l'homme permet de raidir les amarres de façon convenable car la pression du vent sera beaucoup plus forte que la sienne: l'amarre raide pour mes bras est molle pour un vent fort. Mais, il faut que sous les rafales les amarres se détendent UN PEU et se raidissent sans compresser complètement l'amortisseur. La formule "raidir le plus possible, et amortir le plus possible" est bonne, mais pas au winch électrique !

Pour l'orientation du bateau, il est presque impossible de répondre à la question car en théorie il faudrait régler les amarres selon d'où vient le vent: Pour un réglage par vent d'est les amarres arrières réglées pour le mistral seront trop lâches et feront balader le bateau et par mistral si le réglage est fait pour un vent d'est, elles seront trop tendues.

Personnellement en hiver, je raidis tout si je dois m'absenter plusieurs jours. C'est le moindre mal. Ne pas oublier que le principal amortisseur c'est la chaîne mère du port.

Ceci étant, j'ai vu un Grand Bank dont le taquet arrière a été éclaté.

Par ailleurs il faut vérifier sa chaîne fille tous les ans et malgré cela, j'ai cassé cette année.

Pour les bateaux voisin, il n'y a rien à faire, hormis, en catimini, retendre leurs amarres quand il y a du vent et mettre les pares battage assez bas pour ne pas qu'ils giclent sur le pont, mais il faut quand même qu'ils protègent.

Pour retendre les amarres, ne pas oublier le nœud de bosse qui évite les catas.

Eviter également l'amarre sur la poupée du guindeau.
The Yachter

laliche
Messages : 25
Inscription : 13 sept. 2017 17:06

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar laliche » 06 déc. 2017 17:02

Merci Yachter !
The Yachter a écrit :
06 déc. 2017 14:47
La formule "raidir le plus possible, et amortir le plus possible" est bonne, mais pas au winch électrique !
...ça tombe bien, je n'ai pas ça à bord. La seule chose électrique étant mon guindeau, dépourvu de poupée de toute façon...
The Yachter a écrit :
06 déc. 2017 14:47
Pour les bateaux voisin, il n'y a rien à faire, hormis, en catimini, retendre leurs amarres
Ce que je souhaite éviter, car ce n'est pas très "marin" il parait. Enfin en cas d'urgence je n'hésiterai pas à monter à leur bord, et j'ai d'ailleurs dit la même chose à mes voisins concernant ma coquille de noix.

Et j'ai bien retenu le noeud de bosse, je l'ai testé (après l'avoir lu ici-même) pour tirer la pendille en restant bien calé le dos droit, et c'est magique.

patrick
Messages : 10
Inscription : 11 août 2016 14:58
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : trawler 52 zone de navigation meditérannée, grèce( iles ioniennes, tour du péloponèse, canal de corinthe) Italie (Sicile,iles eoliennes,cote amalfitaine, iles pontines,iles egadies.sardaigne)

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar patrick » 06 déc. 2017 22:49

Bonsoir,

Je pense que pour votre problème de parre-battages qui remontent, il faudrait utiliser des protections sphériques et les positionner un peu plus bas que la partie la plus ventru de votre bateau. Cependant il faut qu'elles soient mises avec un diamètre suffisamment importantes ( 60cm)pour éloigner le bateau de votre voisin. Ainsi vos parre-battages seront coincés entre les deux coques et ne pourront remonter.
Ce qui arrive forcément avec des protections cylindrique. J'utilise cela en alternant parre-battages sphérique et cylindrique.

cordialement
Patrick

The Yachter
Messages : 180
Inscription : 06 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar The Yachter » 07 déc. 2017 00:52

@ Patrick
Ce qui arrive forcément avec des protections cylindrique. J'utilise cela en alternant parre-battages sphérique et cylindrique.
Bien Vu !

@Laliche
Ce que je souhaite éviter, car ce n'est pas très "marin" il parait.


Oui et Non. Quand j'ai cassé ma chaîne j'étais content que "les voisins" et amis montent à bord pour faire au mieux.

Le tout étant de le faire dans la discrétion sans se mêler du bateau des autres.

Par grand vent, le propriétaire doit comprendre que si les bateaux tapent il faut bien reprendre les mouillages.
The Yachter

The Yachter
Messages : 180
Inscription : 06 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar The Yachter » 07 déc. 2017 01:18

Image

Remontée de 50 cm elle serait efficace et ne remonterait pas sur le pont
The Yachter

laliche
Messages : 25
Inscription : 13 sept. 2017 17:06

Re: Amarrage à quai par ressac, vent de travers et voisins géants

Message non lupar laliche » 07 déc. 2017 08:30

Ca semble effectivement logique de mettre du sphérique qui aura tendance à être repoussé vers le bas dans la plupart des cas.

Dans un élan de soutien au commerce local, je file ce matin chez mon ship local pour voir le prix des défenses sphériques Ø60 (format A4)... Ayant pour l'instant 4 défenses par côté (sans compter les deux vieilles défenses cylindriques installées verticalement sur le ponton), si j'alterne cylindriques et sphériques, comme le conseille @patrick, il m'en faudra 4 minimum, voire 6. Je vais éviter les chaussettes, qui dureront 2 mois sinon.

Merci à vous deux pour les conseils pratiques !