capitaine 200

The Yachter, le Journal des Bateaux et Yachts à Moteurs est un espace d'informations et d'échanges ouvert à tous les plaisanciers qui souhaitent poser des questions ou intervenir sur des sujets qui les intéressent. Un de nos lecteurs ou un membre de l'équipe de rédaction répondra à vos questions le plus vite possible.
The Yachter
Messages : 165
Inscription : 06 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

capitaine 200

Message non lupar The Yachter » 28 oct. 2016 20:05

Bonsoir Jérôme.

Je comprends très bien tes aspirations qui consisteraient en résumé à vivre de son bateau en ne s’attendant pas à faire fortune.

tout d'abord l'appelation Capitaine 200 n'est plus officiel ou du moins elle ne devrait pas l'être. C'est maintenant l'appelation Master 200 qui est l'appellation internationale.

Tout d’abord, tu ne peux plus travailler comme il y a dix ans. Le monde qui nous entoure adore bâtir des lois.

Aujourd’hui, pour faire simple et court, soit tu exploites un bateau officiellement et tu dois avoir ton diplôme de capitaine 200, pas très difficile à passer mais enquiquinant par l’obligation d’un an de sea service (en France deux fois six mois) soit tu es dans l’illégalité.

Certains invente des trucs très compliqués pour y échapper, mais c'est de la pure couillonnade.

En effet, ce n'est pas la structure qui fait que tu dois avoir un diplôme de Capt 200 mais c'est la prestation. Si tu fais payer tes prestations tu dois être breveté. Si tu fais de l'école tu dois avoir un monitorat, si tu emmènes tes amis en ballade gratuitement tu dois avoir du rosé à bord.

Si tu montes une association et que c'est gratos ou que les équipiers te payent la nourriture tu n'as besoin d'aucun brevet si tu fais payer la sortie tu dois être breveté.

Le statut d'association ne te protège plus de rien. C'était valable il y a 30 ans quand les associations n'avaient pas de but lucratif, mais comme plein de petits malins ont monté des assoc pour faire du business c'est fini.

Bien sûr qu'il y a encore de vrais assoc comme les clubs de voile ou des assoc de passionés; elles ont seulement le droit de vendre des tea shirts et des porte clefs. elles peuvent aussi dans certains cas faire payer des sorties en mer, SAUF si cela devient une source de revenus qui n'est plus marginale.

On oublie les assoc.

Pour la caisse de bord, c'est simple; la dépense doit être limitée aux stricts frais du voyage; carburant, place de port, nourriture et cubi de rosée. En aucun cas elle ne peut concerner les frais d'entretien du bateau et encore moins son amortissement. Tu peux demander une participation pour l'huile d'olive de la salade, mais pas pour l'huile de vidange du moteur.

On oublie la caisse de bord.

Pour les sorties scolaires, enfants malades etc... tu peux effectivement monter une association à condition de n'en tirer aucun revenus sauf de partager les frais du pique nique.

En fait, c'est simple il te faut un diplôme de Capt 200 (Master 200) officiel et pourquoi s'enquiquiner à trouver des solutions pour ne pas le passer alors que ce n'est pas difficile; c'est au niveau de la seconde ou du BEPC.

Le seul truc qui est vraiment gênant et problématique c'est de se faire embaucher un an pour le valider !

Pour le reste, le tout est d'avoir les clients. Si tu as des clients pour ton truc c'est tout bon.
The Yachter

Sierra Milou
Messages : 14
Inscription : 03 nov. 2017 13:02
Localisation : Baie des fous

Re: capitaine 200

Message non lupar Sierra Milou » 04 nov. 2017 00:25

bon pour valider faut naviguer, et pour naviguer faut ètre validé...deux fois six mois ou cinq ans pour cotiser un an ?