Achat d’un bateau Broker et Expert

The Yachter, le Journal des Bateaux et Yachts à Moteurs est un espace d'informations et d'échanges ouvert à tous les plaisanciers qui souhaitent poser des questions ou intervenir sur des sujets qui les intéressent. Un de nos lecteurs ou un membre de l'équipe de rédaction répondra à vos questions le plus vite possible.
admin
Administrateur du site
Messages : 15
Inscription : 06 août 2016 14:28

Achat d’un bateau Broker et Expert

Message non lupar admin » 13 mai 2017 11:41

Achat d’un bateau Broker et Expertise

La question se pose sur les utilités et compétence d’un Broker et d’un Expert. A-t-on besoin de l’un ou l’autre ?

Tout d’abord, s’agissant de professions non réglementées, il y a dans chacune de ces professions de sacrés « fumistes ». Certains se parent de titres obtenus en 15 jours de formation et délivrés par des officines peu scrupuleuses sur la qualité du diplôme délivré. D’autres formations plus sérieuses, voire universitaires, se fondent sur des compétences sérieuses, mais des ingénieurs expérimentés issus de la Marine nationale n’ont pas pour autant une vision réaliste du bateau de plaisance.

Donc, il est bien difficile de choisir. Il y a des médecins, avocats ou architectes diplômés qui ne sont pas pour autant des professionnels de qualité.

Le broker.

C’est le parallèle d’un agent immobilier. Un très bon broker saura vous guider dans vos choix en fonction de votre programme, sera suffisamment expérimenté pour détecter le bon bateau et écarter la trapanelle que le propriétaire regarde avec les yeux de Chimène, un peu juriste il saura vous conseiller sur la transaction, le changement de pavillon, débrouillard il saura vous trouver le bon chantier, la place temporaire de port etc…

Si vous habitez loin de la côte ou que vous êtes très surbooké, c’est un filtre, indispensable, qui fera pour vous une pré-sélection.

Un mauvais, vous fourguera ce qu’il a en stock et encaissera les billets.

Un très bon commercial au sourire pâte dentifrice et vous fera rêver pour que vous achetiez chez lui ; si c’est un très bon, tant mieux pour vous ; si c’est un mauvais tant pis, vous vous êtes fait couillonner ;

L’expert.

Tout d’abord une expertise bateau n’est qu’un examen de surface ; l’expert n’est pas assuré pour démonter le bateau.
Un bon expert n’est pas celui qui arrive avec sa mallette d’analyse d’osmose et qui connait les bateaux en regard de sa petite expérience de plaisancier. Formé en 15 jours, le mauvais expert vous délivrera, avec un certain aplomb, un rapport d’enfumage.
Un bon expert est avant tout un homme d’expérience.
Vous ne pouvez pas vous dispenser d’une expertise avant achat. Si, plus tard, vous avez un procès et je parle en connaissance de cause sur ce sujet, votre Avocat sera mieux placé pour vous défendre avec un rapport d’expertise plutôt que les mains dans les poches.
Il importe donc, comme pour choisir un architecte, de lui demander avant toute opération d’expertise son attestation d’assurances RC et bien sûr que cellle-ci soit valable à la date des opérations et ne date pas d’il y a 6 mois.

Comment choisir son expert ?

Personnellement, je recommande de demander à son assureur les experts qu’ils ont eux-même agrées.
L’assureur a, avant sinistre, les mêmes intérêts que vous. Il sélectionne les experts pour leur compétence car un expert incompétent leur coûte cher. Par ailleurs les experts des assureurs ont une bonne expérience et du recul.
Bien entendu, ceci ne vous mettra pas à l’abri d’un expert incompétent mais, statistiquement, c’est le choix le plus objectif.

La difficulté de bien s’entourer.

Si vous le lui demandez, un expert sérieux s’entourera des compétences nécessaires, notamment il sollicitera l’aide d’un mécanicien, d’un électricien sur les yachts un peu compliqué et de tout autre professionnel en cas de doute.
Un bon expert n’est pas un artisan averti et il prendra un sapiteur pour justement aller plus loin qu’une expertise visuelle ne le permet. Ce sapiteur agira sous le contrôle et la responsabilité de l’expert, tout en engageant sa propre responsabilité. Pour parallèle, c’est un peu comme dans un bloc opératoire ou différents médecins interviennent chacun dans leur spécialité.
Ceci est assez commun dans les yachts de la grande plaisance, mais le coût de l’expertise devient vertigineux.
Pour nous, plaisancier de petit bateau, tout dépend de votre achat. Si vous achetez un bateau des années 70, même bien entretenu, une expertise sérieuse s’impose sur la coque, les superstructures et les moteurs. A l’extrémité, un bateau de 2015, statistiquement, ne justifie pas une dépense comparable. Entre les deux, à vous de doser l’utile, le raisonnable, le sans risque etc……

Pour le broker, la situation sera probablement plus tranchée. Internet a modifié en profondeur les relations entre acheteur et vendeur et, en petite plaisance, il y a peu de brokers sérieux. Les concessionnaires / brokers recherchent avant tout à revendre leurs propres reprises. Certains sont un peu plus spécialisés, mais, n’oubliez pas que vous êtes un client et aujourd’hui ils se font rares.

L’achat seul.

On peut être tenté par l’achat seul.

Tout d’abord, les mauvais professionnels travaillent en escadrille. Mais, un bon broker vous conseillera un bon expert qui vous conseillera un chantier sérieux. C’est un peu comme sur un chantier ou les bons artisans se cooptent entre eux pour ne pas subir les mauvais.
Donc, effectivement, si vous avez un mauvais broker et un mauvais expert et que vous n’avez pas d’expérience, le résultat c’est la roulette russe.
Les copains, les conseils des forums, ont généralement une expérience limitée et sont toujours très enthousiastes pour les seuls critères qu’ils connaissent et ont validés. Leur avis sont le olus souvent fonction de critères qui ne sont pas les vôtres ni ne correspondent à vos propres options.

Maintenant à chacun de voir en fonction du bateau, des risques et de ses connaissances.