Rapports du BEAMER

le Forum des Bateaux et Yachts à Moteurs est ouvert à tous les plaisanciers qui souhaitent poser des questions ou intervenir sur des sujets qui les intéressent. Un membre du Forum ou de l'équipe de rédaction y répondra le plus vite possible
The Yachter
Messages : 92
Inscription : 06 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Rapports du BEAMER

Message non lupar The Yachter » 13 oct. 2017 17:33

The Yachter

The Yachter
Messages : 92
Inscription : 06 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Rapports du BEAMER

Message non lupar The Yachter » 14 oct. 2017 12:26

Pour info dans la suite logique du rapport du Beamer

Un an après le naufrage de l’Enfant d’Arvor, qui avait coûté la vie à son matelot, et quelques jours après la publication du rapport du BEAMer pointant plusieurs failles de sécurité, c’est au tour de la justice de se pencher sur cette affaire.

Le patron du coquillier de 12 mètres est poursuivi pour homicide involontaire, emploi de travailleur sans formation à la sécurité et non port d’équipement de protection contre la noyade.

Le 12 octobre 2016, il avait violemment heurté la roche du plateau des Échaudés puis déployé un radeau de survie une fois à l’eau alors que son navire sombrait en moins de 3 minutes.

Son matelot, qui n’était titulaire d’aucun certificat de qualification français et pourrait ne pas avoir su nager, n’a jamais réussi à rejoindre l’embarcation.

Au moment de l’abandon du navire, les deux hommes ne portaient pas de VFI et ces équipements n’ont jamais été retrouvés, ni dans le navire immergé, ni à la dérive.

Le patron a expliqué qu’ils les avaient retiré après l’action de pêche, entraînant un défaut d’attention à l’approche d’une zone dangereuse, comme l’a souligné le BEAMer.

Lors de l’audience, le prévenu a soulevé un problème d’instrument de navigation. Il sera fixé sur son sort le 7 décembre.

© L.M.


L'enseignement de l'accident peut être transposé aux plaisanciers et notamment à ceux qui loue leur bateau avec skipper non professionnel.
The Yachter