Détérioration rapide des Anodes

The Yachter
Messages : 33
Enregistré le : sam. 6 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Détérioration rapide des Anodes

Message non lupar The Yachter » dim. 18 sept. 2016 17:35

La détérioration rapide des anodes peut provenir:

soit du quai

En ce cas il suffit de débrancher la prise de quai, ce qui n'est pas une solution pérenne, soit d'installer un isolateur galvanique qui laissera passer dans un sens la circulation électrique 220V de la terre,mais qui isolera les courants galvaniques issus de votre bateau, notamment ceux à faible potentiel.

https://www.victronenergy.fr/upload/documents/Datasheet-Galvanic-Isolator-EN-NL-FR-DE-ES.pdf

ou un transformateur d'isolement

https://www.victronenergy.fr/upload/documents/Datasheet-Isolation-Transformers-EN.pdf



soit de votre bateau

utiliser un testeur de courant de fuite

voir ici http://www.fluke.com/fluke/frfr/pinces-de-courant/fluke-360.htm?pid=56072

ou demander à un professionnel d'effectuer cette recherche

soit des bateaux voisins

un peu plus compliqué (source plaisance-pratique)

L’épuisette à électrons : prendre une (longue) rallonge de mesure, la fixer sur un manche isolant, tube électrique rigide en PVC ou gaffe en composite, en laissant la fiche banane exposée (ou mieux : reliée à un morceau de tôle de cuivre de 10 à 20 cm de côté) et relier l’autre bout du fil à votre multimètre. Relier l’autre pole du multimètre (en position tension alternative) à la terre de la prise de quai et explorer l’eau autour de votre bateau en notant la valeur mesurée : si elle n’est pas nulle ou très faible, il y a un problème quelque part…

Vous pouvez raffiner en débranchant les bateaux voisins un à un (avec l’accord du propriétaire ou de la capitainerie) et voir si un changement apparait. Ceci peut éventuellement permettre d’identifier le coupable…
Image


Voir ici préconisation d'expertise

http://cmed34.com/telechargements/Procedure%20CMED%20controle%20circuit%20%20electrique.pdf

Voir également cette publicité qui vend un peu cher ce que l'on trouve à Bricorama, mais qui a le mérite en principe (à vérifier) d'avoir un mode d'emploi pour les différentes mesures; pour ma part j'ai cherché vainement sur leur site comment faire une mesure pour un plaisancier qui constate que ses anodes ont une usure prématurée. Leur livre blanc n'est qu'un résumé des connaissances basiques sans indication du diagnostic et de la manière d'effectuer les mesures.

http://www.galvatest.fr/produits.html
The Yachter

The Yachter
Messages : 33
Enregistré le : sam. 6 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Détérioration rapide des Anodes

Message non lupar The Yachter » lun. 19 sept. 2016 06:04

Réponse au responsable de Galvatest en France


Bonjour

Je veux bien vous tél mais ce n'est pas l'objet d'entrer dans une discussions scientifique qui dévie de son objet pour un article grand public

le potentiel de corrosion n'étant que la mesure du courant entre l'anode et la cathode varie bien évidemment selon le milieu analysé et je ne doute pas que votre électrode soit parfaitement adaptée au milieu marin et que la table d'interprétation soit parfaitement élaborée, mais pour le moment ce kit n'apporte rien à l'article que vous critiquez, notamment sur les fuites provenant du bateau lui même.

les fuites provenant du quai ne peuvent être résolus par le plaisancier que par protection de son bateau par l’isolement car c'est du ressort de la Marina d'effectuer les travaux de réparation.

les fuites provenant d'autres bateaux méritent une analyse environnementale pour que le bateau responsable de ces fuites prennent les mesures nécessaires.

Je vous répète que ce qui m'intéresse est de savoir si l'objet est utilisable et pour quelles mesures par un plaisancier pour un bateau en polyester (90% des bateaux).

Me confier un scanner médical ne fera pas de moi un radiologue.

Je réponds dans ce post à un plaisancier qui a ses anodes rapidement détruites.

Donc, adressez moi un mode d'emploi et je verrais si je saurais le lire.

Soit ce mode d'emploi contient les manipulations claires à faire pour détecter les courants de fuite d'un bateau voisin ou de son propre bateau et le plaisancier peut trouver où se trouve son problème et éventuellement le résoudre, soit l'appareil ne fait que constater que ce que le plaisancier a constaté visuellement lui même et cela ne lui est que d'une coûteuse utilité marginale.

Pour résumer, votre publicité consiste à expliquer que votre analyseur est utile, voire indispensable sans nous informer complètement sur ce qu’apporte cet appareil pour résoudre les problèmes.

L'animation n'apporte aucune information à la compréhension sur l'efficacité du produit.


Cordialement
The Yachter

The Yachter
Messages : 33
Enregistré le : sam. 6 août 2016 16:55
Localisation : Marseille
Indiquez vos préférences de Marin (optionnel) : Capitaine 500 Grand Banks 46 Europa Marseille Navigue en Méditerranée Voiliers et Moteurs
Contact :

Re: Détérioration rapide des Anodes

Message non lupar The Yachter » lun. 19 sept. 2016 14:46

Le Gérant de la Société Galvatest a pris la peine de m'appeler et de me téléphoner longuement.

Étant ingénieur corrosion il se tient à la disposition de ceux qui souhaiterait des informations. Bien sûr il faut avoir fait des mesures.

Tout d'abord, il y a un véritable problème concernant sail drive et Z drive dans la mesure où l'aluminium est omniprésent dans la construction de ces systèmes.

L'analyse préventive est extrêmement importante car les moteurs peuvent s'abîmer très rapidement; il n'est donc pas superflu de s'équiper au moins d'une sonde de contrôle.

Il est assez facile de détecter le problème car il suffit de mettre l'électrode dans l'eau et la pointe de touche sur le moteur. On lit le mode d'emploi et l'on voit si on est dans les normes, l'anode s'use régulièrement plus ou moins vite, ou hors norme et l'on fait intervenir l'électricien, en sachant de quoi l'on parle.

Pour les courants en provenance du bateau, on procède de la même manière en jouant sur les coupes circuits puis interrupteurs; mieux vaut être deux, c'est plus facile.

En revanche, la préconisation de l'expert Brunelin, qui n'a pas répondu à mon mail, sauf à être inutilement désagréable, consistant à ne pas relier le moteur au pôle négatif de la batterie serait relativement dangereux pour les humains et non conforme (étant rappelé que c'est le montage obligatoire sur les bateaux à passagers et habituel aux USA)

Le choix des anodes doit être réfléchi (zinc, magnésium etc..) en fonction de l'eau (mer ou eau douce) et de la coque du bateau. Il faut donc suivre les préconisations constructeurs et non pas la promotion chez le ship du coin.

Donc, pour résoudre votre problème, il faut déjà faire une analyse carrée de l'origine de la fuite (quai ou navire ou bateau voisin) avec une électrode de référence appropriée.

J'envisage pour ma part de se mettre à plusieurs pour cet achat qui évite la perte d'une embase (non garantie par les assureurs) de plusieurs milliers d'euros.
The Yachter


Retourner vers « Voir les Conversations en Cours »