Girolata 2017-07-08T17:36:57+00:00

GIROLATA

Dominé par un fort génois, le hameau de Girolata n'est accessible que par mer, ou à pied par un odorant sentier de montagne qui serpente dans les maquis.

L'hiver le hameau ne compte que quelques familles, mais en été de nombreux touristes viennent admirer le site par le sentier de randonnées ou par la mer avec les multiples navettes qui déposent un envahissant flot de touriste jusqu'en fin d'aprés midi.

Inscrit au patrimoine mondiale de l’UNESCO Girolata est au centre d’un immense site protégé.

Le Golfe de Girolata fait partie du club très fermé des plus belles baies du monde.

L'anse offre le seul bon abri entre Calvi et Cargèse

La gestion de ce port, sous forme de mouillage organisé propose d’Avril à Octobre plus de 70 mouillages sécurisés sur bouées dans un abri naturel.

L’amarrage se fait sur l’avant et l’arrière des navires de façon à rester face à la houle, à la différence d’un mouillage à l’évitage. La quasi totalité des postes sont réservés aux visiteurs.

Même en haute saison, en réservant quelques jours à l’avance, vous êtes assurés de trouver une place pour votre escale à Girolata. La nuit, deux pontons sont libérés pour l’accueil des plaisanciers.

En revanche par jour de gros temps et si les bouées sont occupées il faut trouver à mouiller à l'entrée de l'anse sur fonds médiocre, les bateaux se touchant; il faut donc porter une amarre à terre et se tenir à plusieurs bateaux; manœuvres peu aisés quand les Capitaines sont peu expérimentés et ne connaissent que les marinas aseptisées.

Le cadre grandiose et aujourd’hui paisible de la baie de Girolata ne doit pas faire oublier le caractère sûr et discret de son abri où relâchaient nombre de navires « algérois » et « turcs » notamment depuis la prise de Rhodes en 1522 qui leur ouvrait les portes de la méditerranée occidentale.

la Girolata était décrit comme « un bon port qui est très grand et très bon abri pour les corsaires. »

Ce site , peu sûr,, se prêtait particulièrement à la construction d’un édifice d’importance que l’isolement rendait impératif et c’est un véritable fortin qui vit le jour au beau milieu du XVIème siècle pour sécuriser la route maritime.

Ne pas oublier:

Guy Ceccaldi dit "Marathon Man" qui a parcouru à pieds, pendant des années, les 7 kilomètres séparant Girolata du col de la Croix, afin d’acheminer le courrier au village tous les jours de la semaine; Il n’avait besoin que de 40 minutes pour parcourir son trajet quotidien à travers le maquis montagneux alors qu'il faut bien plus d'une heure pour les randonneurs.