Le Chemin de Lumière2015-08-14T13:52:22+00:00

Vous avez décidé de laisser les “docksides” sur le pont, fermé le bateau, loué un scooter ou mieux commandé un taxi pour le retour,  pour faire une randonnée mémorable sur le Chemin de Lumière.

Long de douze kilomètres, le « Chemin de Lumière : Pietracorbara­ Barrettali, de chapelle en chapelle » est un sentier de moyenne randonnée (balisage en forme de croix jaune, dénivelé de 600 m). Il relie Pietracorbara sur la côte est du Cap Corse – là où le soleil se lève ­ à Barrettali sur la côte ouest du Cap, là où le soleil se couche. Le chemin permet de suivre, dans la même journée, la course du soleil depuis sa naissance sur l’horizon toscan jusqu’à son coucher, dans la mer Ligure. La visite de cinq chapelles de Pietracorbara et de cinq autres à Barrettali fait aussi partie du programme.

 Après avoir admiré le lever du soleil sur la plage de Pietracorbara, les marcheurs entament l’itinéraire au hameau de Lapedina, près de la chapelle Saint­Pancrace (400 m d’altitude). Le sentier passe au pied du Monte Alticcione (1139 m) et débouche, au hameau de Petricaghju de Barrettali, à la chapelle Saint­Jean­Baptiste (390 m d’altitude). Le soir, les randonneurs contemplent le soleil se coucher non loin du hameau de Minerviu.

Ce parcours pédestre est précédé, la veille, par un après-midi à Pietracorbara consacrée à la visite de cinq chapelles de la commune. Il est suivi, après-midi de la balade, par une visite de cinq chapelles de Barrettali. Un transport motorisé assure le retour à Pietracorbara par la route.

Au total c’est un jour et demi de dépaysement et d’enrichissement culturel et spirituel qui est proposé aux randonneurs. Renseignements sur le site http://www.chemindelumiere­capcorse.net

Long de 48 kilomètres, balisé d’un rectangle rouge (refait en mai 2012), le sentier de randonnée des crêtes du Cap Corse est un parcours pour marcheurs confirmés, avec des dénivelés de 500 à 800 m. Il suit, pour l’essentiel, la ligne de crêtes du massif de la Serra qui culmine à 1322 m. Il offre une vue exceptionnelle, de Bastia à Centuri, sur les vallées et sur la mer. 

Après une gestation de 20 ans, le sentier de randonnée des crêtes du Cap Corse a ouvert en 2007. La Communauté de Communes du Cap Corse est le maître d’ouvrage du sentier. Elle en assure l’entretien et le balisage.

Le départ se fait sur le port de Toga pour atteindre le port de Centuri, au nord. Les temps de parcours :

© Flickr Daniel Cremona

© Daniel Cremona

 

Les temps de parcours Centuri ­- Toga

Centuri ­ Bocca di Santa Lucia : 6h30

Bocca di Santa Lucia ­ Bocca di a Serra : 5h00

Bocca di a Serra ­ Bocca di San Ghjuvanni : 1h45

Bocca di San Ghjuvanni ­ Monte Stellu : 2h00

Monte Stellu ­ Bocca di San Leonardu : 4h00

Bocca di San Leonardu ­ Port Toga : 3h00

 

 

Visualiser le tracé du sentier :

 

Tracé 1 : Du Port de Toga à au hameau de Guaitella

 Tracé 2 : De Guaitella au carrefour près de San Ghjacintu

 Tracé 3 : De San Ghjacintu au Monte Cagnolu

 Tracé 4 : Du Monte Cagnolu à l’embranchement sur la piste DFCI de la Petricaghjola

 Tracé 5 : De Pinzu à Verghjne à la piste DFCI de Meria

Tracé 6 : De l’embranchement route ND des Grâces au Port de Centuri

 

Le sentier du littoral, appelé aussi « sentier des douaniers », est un itinéraire qui permet de parcourir la pointe du Cap Corse et d’admirer la faune protégée, flore, monuments et paysages remarquables. Il part du port de Macinaghju et se termine au port de Centuri. Ce trajet de 26 km (7 h 45 de marche) est l’un des « must » touristiques du Cap Corse. Il est emprunté, chaque année, par 40 000  personnes.

C’est en instituant une servitude de passage pour les piétons le long du littoral qu’une loi de décembre 1976 a permis la réalisation de ce sentier. Menacé, au début des années 70, par un projet touristique d’envergure (Porto Giraglia : une marina de 7000 lits), le domaine de Capandula, que traverse aujourd’hui le chemin, est désormais propriété du Conservatoire du Littoral tout comme les sites naturels et protégés de Tamarone et Santa Maria.

L’ouverture de la première portion du sentier remonte à 1993. Cinq ans plus tard, l’ensemble du parcours était accessible et balisé. Le chemin se compose de trois tronçons. La portion Macinaghju-Barcaghju (la plus fréquentée) se découvre en 3 h; Barcaghju-Tollare en 45 min; Tollare-Centuri en 4 h. La promenade offre plusieurs types de paysages : la partie orientale est faite de dunes, de plages, de maquis bas. La partie occidentale est beaucoup plus sauvage avec de nombreux à-pics et des rochers de schiste vert omniprésents. Pour préserver son caractère naturel et la qualité des paysages, une réglementation est à respecter (camping, bivouac, circulation de véhicules à moteur, feux et dépôts d’ordures sont interdits). Un garde assermenté veille au respect de ces règles et se tient à la disposition du public pour l’informer. En été le retour au point de départ est possible par bateau, sinon prévoir un moyen de locomotion pour faire, par la route, le chemin en sens inverse.

 

© Flick'r Petit Louis

© Petit Louis

Dix ­huit promenades thématiques (balisage jaune) permettent de découvrir le Cap Corse commune par commune. Chaque village a son chemin. Chaque chemin est construit autour d’un thème. Ces promenades s’adressent à tous les publics. Elles ne dépassent  pas  deux heures de marche et leur dénivelé est inférieur à 400  m.

 

« Les prés, les bois et la pierre » à Sisco, « le sentier de l’eau vive » à Pietracorbara, « le village abandonné » à Meria, « les bergeries face à la mer » à Centuri, « le chemin des barbaresques » à Ogliastru, « les terrasses de la marine » à Nonza, tels sont quelques uns des thèmes qui ont été choisis pour permettre aux visiteurs de découvrir un « Cap Corse inconnu » à travers des sentiers souvent rouverts pour l’occasion. Parcourir un village à travers ses ruelles, quitter un hameau par le chemin qui conduit aux jardins, grimper la côte qui va du bord de mer jusqu’à une place qui domine l’horizon est assurément une initiation originale à la connaissance de chaque entité capcorsine.

L’ensemble des parcours a été conçu par la Communauté des Communes du Cap Corse dans le cadre du programme européen « Altra Isola – Itinéraires de l’identité » qui a été développé en collaboration avec la Costa Verde (une autre micro­région de la Haute­Corse), les îles italiennes d’Elbe et de Capraia, la Sardaigne et la Toscane.

Des cartes postales ainsi qu’un ouvrage ont été édités pour expliquer et populariser l’ensemble de la démarche. Se renseigner auprès de la Communauté de Communes du Cap Corse en appelant le 04 95 31 02 32 ou se rendre dans les Offices du Tourisme

 

Télécharger les Fiches Promenades

 

Barrettali                                              Brando                                                 Cagnano

Canari                                                  Centuri                                                 Ersa

Luri                                                     Meria                                                   Morsiglia

Nonza                                                  Ogliastru                                              Olcani

Olmeta di Capicorsu                             Pietracorbara                                        Pino

Rogliano                                              Sisco                                                    Tomino

 

 

© http://www.destination­cap­corse.com/communaute­communes/cap­corse.php?menu=1&ssm=32

Translate »